PSG, mon amour – L’Annuaire du Net

PSG, mon amour – L’Annuaire du Net

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été un supporter assidu du Paris-Saint-Germain. Etant un Parisien pure souche, il n’y a rien d’étonnant à cela. Je me souviens des soirées au Parc des Princes. Mon père nous y emmenait régulièrement, mon frère et moi. Nous portions fièrement nos maillots, celui de Safet Susic pour mon père et mon frère, celui de Luis Fernandez pour moi. Mes yeux brillaient d’excitation à chaque match. J’étais captivé par l’ambiance, l’atmosphère festive qui y régnait et très vite ma timidité a laissé place à une ferveur qui n’a jamais cessé depuis. Pas un jour ne passait sans que nous évoquions le PSG. Cette passion commune nous rendait complices. Ma mère s’en amusait la plupart du temps, s’en irritait parfois, nous reprochant de n’avoir que le PSG à la bouche. Elle n’avait pas tort.

Le premier titre du PSG, ma plus grande joie

Côté souvenirs marquants, il y a ce premier titre du PSG, vainqueur de la Coupe de France, en 1982. J’avais huit ans, à l’époque, mais je m’en souviens comme si c’était hier. Nous étions bien sûr dans les tribunes, fidèles au poste et avions alors assisté à un match de légende. Notre équipe était opposée au grand Saint-Etienne de Michel Platini. Après un match passionnant, riches en buts (2-2 après prolongation), nous avions vécu une séance de tirs aux buts crispante comme jamais. J’avais rarement connu tels soulagement et joie lorsque le Stéphanois, Christian Lopez, avait manqué son penalty, offrant ainsi la victoire au PSG. Nous étions euphoriques. J’ai encore des frissons en repensant cette victoire. J’ai bien évidemment été comblé par le premier titre de champion de France du PSG en 1986, mais la victoire de mon équipe de cœur en Coupe des coupes, en 1996, restera à jamais gravée dans ma mémoire. Sachant que le PSG était, à ce moment-là, entraînée par mon idole Luis Fernandez, cela ajoute à ce bonheur.

J’ai toujours cette âme d’enfant lorsque l’on évoque mon équipe favorite. J’ai beau avoir 42 ans, je continue à collectionner les images dédicacées et les figurines des joueurs du PSG. Chaque mois également grâce à un abonnement PSG box, je reçois le magazine du club mais également des produits du club. Bref, ma passion pour le PSG n’est pas prête de s’éteindre.