Le gouvernement s’investit dans le maintien à domicile

Le gouvernement s’investit dans le maintien à domicile

Permettre à toutes les personnes âgées de vieillir dans leur maison est sans doute l’un des plus beaux cadeaux. Toutefois, la situation est parfois complexe notamment à cause d’une forte perte d’autonomie. Il est tout de même possible de trouver une solution adaptée.

Aménager le logement des seniors pour le rendre plus pratique

Marisol Touraine a développé un fonds de 50 millions d’euros pour optimiser le maintien à domicile. Cette enveloppe a été déployée dans le cadre d’un projet de loi pour le financement de la Sécurité sociale. Ce dernier prendra effet l’année prochaine, mais la ministre de la Santé n’a pas oublié les seniors. Ils peuvent généralement rester six années supplémentaires dans leur maison lorsque celle-ci a subi des aménagements adaptés. Nous pouvons citer l’installation d’une nouvelle douche de plain-pied ou encore la réduction en hauteur des meubles, la mise en place d’un éclairage de nuit…

Quelques améliorations pour accroître la sécurité des habitations

Même la domotique vient apporter une aide considérable à toutes les personnes âgées qui se découvrent de nouveaux talents en pilotant leur maison à l’aide d’une simple application. Pour les satisfaire, Marisol Touraine a affirmé que 20 millions d’euros seront aussi débloqués spécialement pour que les logements soient adaptés selon certaines mesures. Dans ce domaine, il existe déjà le label HS2 qui améliore les habitations afin de permettre à tous les seniors de vivre dans un environnement à la fois pratique et sécurisé. Il est important de préciser que cette seconde enveloppe sera consacrée à tous les individus qui se retrouvent dans une situation de handicap.

Assister les personnes âgées dans leur quotidien

La ministre de la Santé a voulu partager quelques informations supplémentaires concernant la destination du fonds de 50 millions d’euros. Le but premier consiste à améliorer tous les services d’aides à domicile. En effet, les personnes âgées qui se retrouvent face à une perte d’autonomie ont besoin d’un aidant. Ce dernier peut être en mesure de préparer les repas, d’effectuer une petite toilette, de réaliser le ménage du logement… Dans un communiqué de presse, elle a insisté sur le fait que cette application sera notamment basée sur les CPOM (Contrats pluriannuels d’Objectifs et de Moyens). Ils ont la particularité d’être signés entre les départements ainsi que les Services d’Aides à Domicile. Il faudra désormais attendre 2017 pour savoir si les promesses se concrétisent réellement.